LE DEBUTANT

Quelques conseils pour ceux qui veulent se lancer dans la pratique du sabre japonais...

ADULTE? ENFANT?

Les principes du sabre ne diffèrent pas selon les âges. Miyamoto Musashi, le plus célèbre sabreur de l'histoire du Japon, sortit victorieux de son premier duel à l'âge de treize ans. Aussi, le dojo Ômori accueille les adultes et les enfants ensemble.

La participation des enfants de moins de 12 ans est soumise à un entretien avec l'enseignant, les parents et l'enfant, pouvant ouvrir sur un période probatoire durant laquelle la maturité de l'enfant et sa motivation quant à la pratique du sabre japonais sont évaluées. L'inscription définitive n'intervient qu'au terme de cette période, sur décision de l'enseignant.

KENDO

ÂGE

La voie du sabre ne connaît ni origine, ni but. On peut débuter le kendo à tout âge, et pratiquer tant que le corps et l'esprit le permettent. Certains pratiquants manient encore le sabre au-delà de quatre-vingts ans! Chacun est responsable de son engagement, dans la bonne connaissance de ses propres limites, et donc pour partie de sa longévité dans la pratique.

MATERIEL

Pour débuter, une tenue simple et correcte convient, de type kimono de judo/karaté, ou survêtement. Un shinaï (sabre en bambou) et un boken (sabre en bois) sont mis à disposition par le dojo.

Premier investissement : après quelques séances, un shinaï (environ 40 euros) et un boken (idem)

Second investissement: après quelques semaines de pratique, une veste (keikogi) et un pantalon-jupe (hakama)

Troisième investissement: après quelques mois de pratique, une armure.

PRIX D'UNE ARMURE:

une armure d'entrée de gamme coûte environ 350 euros. Elle durera plusieurs années, voire toute la carrière du kendoka. On peut en faire l'acquisition pièce par pièce (casque, gants, plastron, etc.)

 

IAIDO

Comme pour le kendo, il n'y a pas d'âge pour commencer le iaido, et là encore de très nombreux maîtres continuent de pratiquer au-delà de quatre-vingts ans! Cela dit, cette pratique, très intérieure, austère et exigeante, requiert une certaine maturité. On rencontre peu de très jeunes adeptes.

MATERIEL

Pour débuter, une tenue simple et correcte convient, de type kimono de judo/karaté, ou survêtement. Un boken (sabre en bois) est mis à disposition par le dojo. Il est INDISPENSABLE de porter des genouillères laissant l'articulation assez libre tout en tenant bien (de type volley ball, en vente dans les grandes surfaces spécialisées dans le sport)

Premier investissement : après les premières séances, un boken (environ 40 euros)

Second investissement: après quelques semaines de pratique, une veste (keikogi) et un pantalon-jupe (hakama)

Troisième investissement : un iaito, sabre sur le modèle du katana, toutefois non coupant

Enfin, après plusieurs années de travail, quand le iaidoka a acquis assez d'expérience et d'assurance, il peut faire l'acquisition d'un véritable katana au tranchant affûté pour une pratique plus profonde, plus intense en un mot plus authentique.