Jean-Pierre

FONTENAY-LE-COMTE 2013

Le stage d'été du dojo lillois, dirigé par Monsieur Jean-Pierre Raick, kyoshi 7ème dan, a eu lieu pour la vingt-neuvième fois consécutive.

Les pratiquants venus de France, d'Italie, d'Israël, d'Espagne, de Belgique, de La Réunion, de la Guadeloupe... ont étudié avec courage et plaisir les principes de l'art du sabre japonais, sous ses deux nobles formes, le iaido (première semaine) et le kendo (semaines deux et trois). Le professeur a répondu au-delà des attentes de tous et de chacun, avec sa générosité sans faille, sa profonde connaissance du Budô et son incomparable rigueur.

FONTENAY DOJO LILLOIS IAIDO 2013

IAIDO, avec la présence de Monsieur Jean-Jacques Sauvage, Renshi 7ème dan

FONTENAY DOJO LILLOIS KENDO 2013

KENDO deuxième semaine

avec la présence de Messieurs

Jean-Paul Carpentier (Lille), Walter Pomero (Italie), Frédéric Delay (Lille), Jean-Luc Grausem (Lyon)

tous 7ème dan

STAGE DE LILLE, PHOTO DE FAMILLE

Stage de Lille 2103, photo de familleSTAGE DE LILLE 2013

Photo de famille : Bertrand Feys

(édition NB: OD)

STAGE DE LILLE, MARS 2013

C'est dans une atmosphère studieuse et conviviale qu'a eu lieu le traditionnel stage du dojo lillois, le 2 et 3 mars. En face d'une centaine de pratiquants, venus de tous les coins de France, de Belgique et d'Italie, Jean-Pierre Raick Kyoshi septième dan était entouré de six hauts gradés, tous septième dan. Au programme, le samedi kihon et shiai geiko, le dimanche étude du kendo no kata, et jigeiko d'adieu. La générosité du senseï et l'enthousiasme des kenshis ont permi d'offrir à chacun d'avancer sur la voie du sabre dans les meilleures conditions possibles. Les heures d'effort et de sueur sur le plancher ont évidemment été ponctuées de joyeux moments de détente, autour de nappes étendues dans le dojo façon "déjeuner sur l'herbe" revisité version tatami, où dans les auberges voisines, que les habitués de la rue Gosselet connaissent bien. Les piliers du dojo lillois toujours aux petits oignons avec les visiteurs. Du grand art, comme d'habitude. Bravo!

Stage de Lille 2013

L'expérience et la jeunesse, saisies en plein dialogue.

KENDO à FONTENAY-LE-COMTE, avec JEAN-PIERRE RAICK

Le dojo lillois a réuni autour de Jean-Pierre Raick plus de deux cents kenshis, sur trois périodes (iaido et kendo) venus de divers horizons honorer le rendez-vous annuel de juillet à Fontenay-le-Comte. La troisième semaine a été consacrée à l'étude du kihon, qui permet de comprendre et d'apprendre les principes fondamentaux de l'art du sabre, principes qui, selon le professeur, se transposent ensuite naturellement à la pratique du combat. L'après-midi, le kendo no kata et le gogyo no kata étaient à l'honneur, sans oublier les temps de combat, où chacun a pu éprouver sa vaillance et les progrès de sa technique. Le séjour s'est achevé par un passage de grades kyus, et un passage "blanc" de grades dan du premier au septième.

La photo ci-dessous est à télécharger librement. Ceux-qui souhaitent la recevoir en pleine définition n'ont qu'à le signaler par mail en passant par le lien "nous écrire".

27072012-dec5508fontenay-kendo-27juillet2012-3.jpg

Iaido avec Jean-Pierre Raick, Fontenay 2012

FONTENAY-LE-COMTE 2012

IAIDO avec JEAN-PIERRE RAICK

13072012-dec4615fontenay-jpr-demo-net-1.jpg

Comme chaque année depuis plus d'un quart de siècle, Jean-Pierre Raick donnait un rendez-vous de juillet aux pratiquants du iaido à Fontenay-le-Comte. Français, Espagnols, Belges, Turcs, Israëliens... les fidèles du professeur 7ème dan Kyoshi ont encore une fois reçu en partage un enseignement caractérisé par la justesse, la finesse et la profondeur. Le Budo est un art dont la vérité s'éprouve d'abord et avant tout avec le corps, le souffle et le mouvement. Ses hautes perspectives relèvent ensuite de la liberté personnelle. Une cinquantaine de sabreurs a vaillament participé à cette nouvelle expérience, pendant une semaine d'étude dans une atmosphère stimulante et amicale. J'ai encore une fois le plaisir et l'honneur d'en avoir été, pour enrichir ma connaissance et porter du mieux que je peux cette bonne parole au dojo Ômori.

Olivier Deck